Les 3 opportunités du E-commerce

0

Le e-commerce est un secteur en pleine croissance dans de nombreux pays. Le principe du commerce électronique repose sur l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation d’une transaction commerciale. Longtemps à la traîne par rapport aux autres pays européens,  l’E-commerce belge est  maintenant profondément ancré dans les mœurs de la population avec  près de 65% des internautes qui sont des E-acheteurs effectifs, selon le SPF Économie. De plus en plus de particuliers et d’entreprises se lancent dans le E-commerce car de nos jours  le belge achète beaucoup plus en ligne, mais majoritairement via des sites étrangers. L’offre des sites e-commerce en Belgique est encore assez faible ; pourtant dans ce secteur d’activité, de multiples opportunités s’offrent à vous pour développer votre activité et augmenter votre chiffre d’affaires.

Le E-commerce : un secteur en pleine croissance en Belgique

L’E-commerce en Belgique connaît une ascension fulgurante ; les résultats d’une étude montrent que 75% des utilisateurs internet ont déjà effectué un achat en ligne, soit une croissance de 8% par rapport aux 12 derniers mois écoulés. On peut dire que l’année 2016 a été remarquable pour le secteur de l’E-commerce belge avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 9,1 milliards d’euros selon le rapport annuel Be-Commerce Market Monitor de l’association belge des commerçants en ligne,  soit une augmentation de 10% par rapport à l’année 2015. Les produits les plus achetés en ligne restent les vêtements et les chaussures, suivi de près par les domaines de l’hébergement touristique, les tickets événementiels ou encore les billets d’avion ou de train.

Le E-commerce : quel budget ?

Le porte-parole du commerce et des services en Belgique, Comeos, nous livre les statistiques suivantes:

  • 12% des e-acheteurs dépensent moins de 50 euros/trimestre ;
  • 54% des e-acheteurs allouent en revanche un budget de minimum 100 euros/mois ;
  • 35% des consommateurs en ligne effectuent au minimum un achat par mois ;
  • En moyenne, les dépenses en ligne annuelles d’un ménage se chiffrent à 2 388 euros.

L’E-commerce belge : un enjeu redoutable

Les internautes belges adhèrent de plus en plus à ce mode d’achat et de vente en ligne. Les facteurs qui influencent principalement leurs choix lors de leurs achats en ligne est incontestablement le prix pour 43% d’internautes sondés. Arrive en seconde position le gain de temps à 42% et enfin la facilité dans l’acquisition de son produit avec notamment la livraison à domicile à 35%. Les différences d’âges disparaissent petit à petit ; la population entre 16 à 74 ans procède à un achat en ligne. On peut d’ailleurs noter une forte progression de l’achat de nouveaux articles en ligne chez les belges situés dans la tranche 44-59 ans.

Le succès du E-commerce en Belgique passe inévitablement par le gain de temps considérable que l’internaute mettra à profit pour comparer les prix et les produits des différents sites de vente en ligne : interfaces intuitives, choix multiples, immédiateté de l’achat, livraisons en un temps record. Plus besoin de se déplacer en magasin, il suffit de taper sa recherche de produit sur un moteur de recherche pour voir se multiplier les réponses à sa requête.

En Belgique, le nombre d’E-commerçants est faible, on compte environ en 2016, 20.000 sites marchands actifs qui se partagent le marché.  Actuellement, le belge achète beaucoup en ligne et principalement via des sites étrangers car l’offre des sites e-commerce en Belgique est encore faible.

  • 63% des E-consommateurs  (soit 34 % des consommateurs) déclarent avoir commandé en ligne au cours des 12 derniers mois au moins une fois auprès de vendeurs d’autres pays de l’U.E. (moyenne européenne: 15,9%) ;
  • 15% auprès de vendeurs hors U.E.

La création d’un site E-commerce en Belgique est donc un créneau à saisir, une opportunité pour développer un site marchand et développer sa propre activité.

Le dropshipping : démarrer un site E-commerce grâce à ce nouveau mode de distribution

Le Dropshipping est un mode de vente destiné au propriétaire d’un E-commerce en plein lancement, sans s’inquiéter des livraisons ni de la marchandise. Le principe est simple : un site marchand (appelé revendeur) propose et vend des produits qu’il n’a pas en stock et dès lors qu’une commande est passée sur le site, l’ordre de commande est alors envoyé au fournisseur, c’est ce dernier qui prend le soin de livrer directement les acheteurs. Très simple et pratique pour ceux dispose d’un petit budget pour se lancer dans le E-commerce en Belgique.

  • l’E-commerçant s’occupe de générer des ventes : c’est lui qui cherche le client et le pousse à l’acte de l’achat du produit ;
  • Le fournisseur ou grossiste en dropshipping, qui prend en charge la production et toute la logistique autour du produit vendus par le distributeur jusqu’à la livraison.

Le Dropshipping est également un système plébiscité et utilisé sur la plupart des grandes places de marché : Amazon et Ebay. Ces sites proposent à des marques, entreprises, producteurs de rendre leurs produits plus visibles sur internet en les diffusant sur des plateformes à fort trafic.

Le Dropshipping est très peu rependu en Belgique pourtant, elle vous donne l’opportunité de vous lancer dans le commerce sans prise de risque financier. Vous n’avez pas de charges lourdes comme la gestion des stocks et la livraison des colis.

Nous proposons une formation Dropshipping  pour des personnes qui souhaitent débuter, comprendre tous les avantages de ce modèle et obtenir des bases solides réussir dans le E-commerce. Créer une boutique en ligne sans stock est très rentable, peu onéreux et surtout vous débutez sans risque. En attendant, recevez le guide du Dropshipping pour savoir sur quel vecteur de monétisation vous devez vous orienter.

Le E-commerce mobile en nette croissance

Bien que 47% des belges passent de plus en plus par la recherche sur ordinateur pour effectuer un achat en ligne, le E-commerce via mobile ou le m-commerce n’est pas encore très répandu. En effet, en 2015, le commerce mobile en Belgique générait 12% du chiffre d’affaires des achats en ligne pour un montant total de 969 millions d’euros.

L’ordinateur reste donc le canal le plus utilisé en Belgique pour commander sur internet. C’est pourquoi la majorité des E-shoppers privilégient le domicile ou le bureau pour réaliser leurs achats. Pourquoi les belges achètent moins via un mobile ?

  • 46% n’achètent pas en ligne par mobile car le site e-commerce n’est pas compatible ;
  • 39% n’achètent pas en ligne par mobile parce que les modalités de paiement sont peu voire pas adaptées aux Smartphones.

Les belges sont prêts pour le m-commerce mais pas les e-commerçants. Vous pouvez faire face à cette nouvelle demande d’achat sur internet par mobile en adaptant votre site E-commerce à ce canal. En France par exemple, près de 6 millions d’internautes ont déjà acheté sur internet en utilisant leur mobile (Smartphone ou tablette), ce qui représente prés de 10% du E-commerce.

Le mobile permet aux internautes d’acheter en ligne peu importe le lieu et l’heure. Si vous souhaitez tirer profit des opportunités d’une boutique en ligne, choisissez d’orienter vos solutions vers les besoins du consommateur.  Certains sites ne disposent pas d’un affichage optimal sur écran mobile et offrent une expérience utilisateur très médiocre.

Si votre site n’est pas responsive, certaines améliorations techniques doivent être envisagées afin de satisfaire la demande. Le E-commerce mobile génère des revenus importants à moindre coût, puisqu’il est opérationnel et utilisé  tous les jours de la semaine, à toute heure.

 Opportunité pour développer sa visibilité

La mise en œuvre d’une solution E-commerce pour les PME permet d’augmenter leurs marges de profits, à travers l’instauration d’un mode de vente en ligne. C’est un moyen intéressant pour gagner des parts de marché et accroître votre chiffre d’affaires. Certaines entreprises ont visiblement perçu l’opportunité et les avantages concurrentiels que leur offrait le E-commerce.

22,3% du chiffre d’affaires des entreprises établies en Belgique provient du commerce électronique. Pour les entreprises, le E-commerce offre une plus grande visibilité, nationale voire même internationale, et par conséquent l’élargissement de la clientèle.  Les sites de vente en ligne permettent de faire de la publicité continue sur leurs produits auprès de l’ensemble des internautes sans avoir à payer de frais supplémentaires.

La mise en place d’un site de E-commerce coûte bien moins cher que l’achat d’un local et l’aménagement de celui-ci pour en faire une boutique de vente. Les jeunes entreprises doivent y voire une réelle opportunité d’affaire, un tremplin pour la croissance de la société.  Le développement d’une entreprise peut dépendre du succès de son produit sur internet et la plupart des jeunes entreprises aux produits innovants agissent précautionneusement en se lançant d’abord dans le commerce en ligne avant d’envisager l’ouverture d’une boutique physique.

Les prévisions sont là, Comeos table sur une forte croissance de la vente en ligne, expansion qui viendra selon eux surtout de l’étranger. En 2018, le commerce en ligne devrait représenter quelque 10 % du chiffre d’affaires total, contre 5,6 % à l’heure actuelle. Pour l’heure, 37 % de ce chiffre d’affaires est généré par des E-shops étrangers. En 2018, cette part devrait approcher les 69 %.

Users who found this page were searching for:

  • opportunité du commerce international pour la belgique
Partagez.

À propos de l’auteur

Actif dans le monde du webdesign depuis l'an 2000, Freelance avec mon Agence Media84 située à Bruxelles depuis 2012. Actuellement Chef de Projet Design & Digital dans une société à Bruxelles et je gère également différent e-commerce à Bruxelles sur 5 catégories différentes. Avec OnliCommerce, je partage toute mon expérience acquise au fil des années.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement
le guide de l'E-commerce

Inscrivez-vous à notre liste pour recevoir gratuitement notre guide ainsi que toutes les nouveautés d’OnliCommerce & Info Dropshipping